Page d'accueil
Plan de désherbage

Plan de désherbage

La gestion différenciée vise à concilier un entretien environnemental des espaces verts, des moyens humains et du matériel disponibles avec un cadre de vie de qualité.

La Communauté de communes a sollicité l'ensemble des 20 communes de son territoire afin de mettre en place une démarche globale et cohérente visant à améliorer la qualité de l'eau. Cette démarche passe par la gestion différenciée des espaces verts.

Qu'est-ce que la gestion différenciée des espaces verts ?

La gestion différenciée :

  • fait évoluer le modèle horticole standard en intégrant à la gestion des espaces verts un souci écologique.
  • permet de gérer au mieux le patrimoine vert d'un territoire avec des objectifs précis et en tenant compte des moyens humains.
  • crée de nouveaux types d'espaces plus libres correspondant à une utilisation contemporaine aux fonctions plus variées.

Dans l'optique de la gestion différenciée, les responsables des espaces verts des communes devront :

  • limiter l'entretien et les traitements phytosanitaires
  • favoriser le développement d'une diversité faunistique et floristique

Une gestion des espaces « verts » (parcs, jardins, talus…) plus proche de la nature et plus respectueuse de l'environnement : c'est la contribution du jardinier au Développement Durable !

Action de la Communauté de Communes

Une formation dédiée aux agents des services espaces verts

Une directive européenne prévoit de réduire l'utilisation des produits phytosanitaires d'ici 2018 afin de préserver la qualité des masses d'eau.

Afin d'anticiper cette directive et d'initier une réflexion d'adaptation à l'évolution de la réglementation, la Communauté de Communes met en place des formations à destination des agents des services espaces verts du territoire.

Ces formations ont permis de présenter différentes alternatives aux produits phytosanitaires.

Ces formations, qui ont lieu la première quinzaine d'octobre 2011, à destination des agents municipaux du territoire, ont permis de faire un point sur l'impact de la lutte chimique et la législation, et de présenter diverses techniques alternatives aux produits phytosanitaires.

Plan de désherbage

Qu'est-ce qu'un plan de désherbage ?

Les produits phytosanitaires, utilisés pour l'entretien des espaces verts, infiltrent le sol et atteignent les nappes d'eau, ou ruissellent vers les cours d'eau superficiels, contribuant ainsi à la pollution du milieu naturel. C'est pourquoi la mise en place de plans de désherbage, visant à définir une gestion des espaces verts en diminuant l'usage des produits phytosanitaires, contribue à la bonne qualité de l'eau.

Un plan de désherbage consiste en un inventaire des pratiques et des surfaces entretenues par les services communaux ou communautaires. Ce travail conduit à une évaluation des pratiques et permet d'identifier l'évolution potentielle des techniques de désherbage utilisées.

L'étude doit être accompagnée d'une cartographie des zones entretenues chimiquement, qui deviendra un outil de communication essentiel auprès des citoyens et un outil de gestion interne.

Le plan de désherbage déterminera ainsi :

  • le mode d'entretien le plus respectueux de l'Environnement
  • le matériel le plus adéquat pour chaque espace de la commune.

Exemples de pratiques et procédés innovants inscrits dans la gestion différenciée des espaces verts

Gestion de la ressource en eau

  • choisir des végétaux adaptés peu gourmands en eau : plantes vivaces, essences locales…
  • planter en pleine terre avec un paillage biodégradable, maintenant l'humidité, plutôt qu'en jardinière ou en potée suspendue.
  • récupérer les eaux de pluie…

Conservation de la diversité floristique et faunistique

  • choisir des essences locales et diverses, au-mieux vivaces
  • supprimer les produits de traitement chimiques, utiliser des techniques alternatives.
  • laisser des espaces «sauvages» et faucher après la montée des graines…

Gérer les déchets

  • réduire la quantité de déchets en diminuant ou supprimant certains produits (ex. bâche plastique).
  • «recycler» les déchets verts (déchets de tonte, de taille, les feuilles) en compost ou en paillage…

Zoom sur

Le paillage

Composé de copeaux ou de broyats de végétaux, le paillage est déposé aux pieds des plantes. Il a plusieurs fonctions :

  • éviter la prolifération des mauvaises herbes en «occupant» la surface du sol,
  • protéger le sol de l'érosion éolienne et hydraulique,
  • conserver l'humidité du sol en limitant l'évaporation,
  • enrichir le sol en matière organique.

Le désherbage thermique

Il permet de remplacer le désherbage chimique lorsque le désherbage manuel n'est pas possible (grandes surfaces, passages fréquents…). Il consiste à «ébouillanter» les plantes avec une projection de vapeur d'eau. Il existe également des systèmes de désherbage thermique au gaz.

Et dans mon jardin ?

Si la mise en œuvre de la gestion différenciée a été conçue pour les communes, on peut également appliquer certains principes dans nos jardins.

On peut ainsi définir des espaces à usages différents, comme le jardin potager, l'espace de jeux, de détente… et pratiquer un entretien adapté et écologique.

Il faut garder à l'esprit que la méthode PTB, Prend Ta Binette, et le désherbage manuel, restent les solutions les plus écologiques pour entretenir son jardin !


Haut de page
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes